La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Epéiste
Niveau: 9
Expérience:
9/20  (9/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Astria
Messages : 102
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 20
Localisation : Derrière les fourneaux.
MessageSujet: La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan] Jeu 10 Mar - 22:33

Regna Ferox. Nation guerrière où la force règne par-dessus les rangs sociaux, ici, si un individu du peuple parvenait à vaincre un membre de haute lignée, il n’était pas trainé en justice. Bref… Une nation qui aurait été plus adaptée à ma double nationalité de plégien-ylissien. Mais bon. Je n’étais pas là pour me lamenter sur mon sort. En effet, si j’étais ici, c’était pour une bonne raison, derrière laquelle je trouvais effectivement l’Ancien. Un de ses frères, le plus jeune je crois, avait ouvert une forge et en dépit de l’importance des armes ici, elle avait du mal à démarrer. Mais… Etant attendu en soirée, et étant arrivé plus tôt, je m’autorisai un petit privilège.

L’arène. La fameuse arène. Cela même dans laquelle le seigneur Chrom aurait combattu pour le Khan. C’était à la fois un immense honneur de m’y rendre mais également, une occasion en or. Et oui. Les combattants d’arène de Regna Ferox sont réputés et observer un match pouvait s’avérer très instructif. De plus, aucun événement de haute importance n’avait lieu, c’était donc des entraînements qui devait s’y dérouler.

J’avais donc pris place à mi-hauteur dans les gradins et observait attentivement les combats qui se déroulaient sous mes yeux. Les gens, eux, hurlaient à chaque goutte de sang touchant le sang. Mouai… Peut-être que c’était mieux que je sois né à Ylisse… Bref ! C’était donc le tour d’un chevalier. Avec son armure imposante et sa lance, il devait être pas mal résistant, non ? Mais pas bien agile en contrepartie, voyons comment il allait se débrouiller mais également comment ses adversaires allaient. Ça ne pouvait que m’être bénéfique de voir comment un épéiste parvenait à contourner la forteresse que ce type était à lui seul.

Glissant hors des tribunes, je m’approchai de la rembarre qui délimite l’arène, quelque mètres en contrebas, et la zone des spectateurs, vérifiant que je ne gênais la vue à personne, je m’accoudai sur le rebord pierreux. Plus proche, je devrais pouvoir mieux observer les combattants. Et ici au moins, je n’ai pas quelqu’un qui me défonce l’oreille à chaque blessure qu’un gladiateur reçoit. Remarque… Maintenant que j’y pense… Est-ce qu’il était possible de faire un match amical, non à mort ? De toute façon, c’était une période d’entrainement, non ? Parce que mon apprentissage serait d’autant plus intéressant que le combat se trouverait excitant.

Sortant en vitesse, je n’ai pas hésité une seule seconde lorsque j’ai croisé quelqu’un semblant être du personnel de l’arène. Il m’indiqua quelqu’un de plus apte à répondre à ma question. Finalement, on m’autorisa à entrer dans l’arène, face au chevalier. Entrant dans l’arène, j’observais mon partenaire d’entraînement. Je m’approchai de quelque pas et, un léger sourire aux lèvres, tendis ma main.

« Je serais votre partenaire d’entraînement. Yst Ragalir Decendia, enchanté, messire… ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Chevalier
Niveau: 5
Expérience:
5/20  (5/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
Messages : 42
Date d'inscription : 28/02/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan] Ven 11 Mar - 0:59

La courtoisie n'était pas un domaine où Callaghan excellait. Il était déjà en armure, et cette fois-ci, il avait tenté d'enfiler des pièces encore plus lourde que d'habitude. En temps normal, il était difficile de pénétrer les défenses d'un chevalier averti, mais cette fois-ci, c'était encore pire. Il ne portait pas une armure de chevalier moderne, plus ouverte et souple, il portait une armure d'ancien chevalier : au centre se trouvait une immense plaque de métal qui arrêtait absolument tous types d'attaques, et les côtés étaient renforcés avec des cerclages en acier. Le bon point, c'était que l'esquiver serait plus aisé qu'en temps normal. Le très mauvais point, c'était qu'il était plus probable de se briser le poignet en frappant son armure avec une épée plutôt que de faire la moindre égratignure.

Suite à sa phrase, le gladiateur commença par hausser un sourcil derrière son épais heaume fermé, finissant quelques flexions pour vérifier les limites de ses mouvements en armure, avant de lui répondre

« Callaghan. »

Il n'avait pas une voix hostile, mais on le sentait bien prêt pour se battre. Il ne souhaitait visiblement pas perdre une seule seconde et avait hâte de se castagner... L'arbitre des matchs amicaux était présent, et il initia un décompte. Bien vite, le combat commença et le chevalier était visiblement en train d'adopter une stratégie défensive : il marchait jusqu'à lui, le sol tremblant légèrement sous ses pas, ce qui n'augurait rien de bon. Puis, au dernier moment après l'avoir analysé, il fit un mouvement extrêmement vif du bras pour envoyer un coup de lance furieux dans sa direction.

Certes, il était ralenti et encombré par son armure, mais la vitesse qu'il avait eu en frappant était surprenante : ce combat était tout sauf perdu d'avance, mais il restait un adversaire non-négligeable à ne surtout pas sous-estimer. Les jeux étaient faits...

« Je vais t'admettre une chose : tu as du cran d'avoir accepté un combat pareil... J'ai hâte d'en voir l'issue »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Epéiste
Niveau: 9
Expérience:
9/20  (9/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Astria
Messages : 102
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 20
Localisation : Derrière les fourneaux.
MessageSujet: Re: La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan] Sam 12 Mar - 19:52

Callaghan… Hmm… Un nom à retenir.  J’étais obligé d’avouer qu’il était beaucoup plus imposant vu de près. Son armure n’avait rien à envier à un vrai fort, ce qui était autant un bon, qu’un mauvais point. Il serait obligatoirement ralenti par l’encombrement de sa forteresse ambulante, donc esquiver les coups serait facile autant qu’en donner, mais contrepartie, la probabilité qu’il soit affecté par l’un de mes coups frôlait le zéro absolu. De plus, c’était le genre d’armure à ne proposer aucune faille en échange d’une mobilité tout aussi nulle.

Sa voix n’était pas froide mais pas vraiment amicale. Tout ce que je pouvais dire, c’est qu’il est prêt à en découdre, et ça, c’est tant mieux, je ne demandais que ça. Lorsque l’arbitre lança le combat, j’avais adopté une posture défensive, attendant de voir comment Callaghan allait agir. Il s’était lourdement dirigé vers moi, le sol tremblant à chacun de ses pas. Je n’imagine même pas combien son armement doit lui peser sur les épaules.

Lorsqu’il fut à portée, il donna subitement un coup de lance. Ce dernier n’avait pas la vitesse à laquelle je n’attendais. J’étais parvenu à effectuer un pas sur le côté à temps, la lance adverse ne fit que perforer la partie lâche de mon manteau. Bon… Ben, j’étais bon pour le recoudre. Le chevalier en armure me lança alors que j’avais du cran pour avoir accepté un combat comme celui-ci et qu’il était pressé d’en connaître l’issu. À cela, je lui adresse un large sourire.

« Le meilleur moyen d’apprendre reste la pratique… Puis… Vous m’intriguiez avec votre armure. »

Arquant mes jambes, je me propulsai alors vers le gladiateur. Ma lame racla contre les renforts de l’armure massive de Callaghan.

« Et puis… Une fine lame se doit de relever chaque défi qui se présente… Pour ainsi, toujours savoir réagir… »

Mes attaques ne traverseront pas éternellement mes adversaires, certain, seront forcément mieux équipé que d’autre. Alors, si j’arrivais à ce n’est-ce qu’entailler légèrement l’homme à l’intérieur de l’armure, ce serait un énorme pas en avant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Chevalier
Niveau: 5
Expérience:
5/20  (5/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
Messages : 42
Date d'inscription : 28/02/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan] Sam 12 Mar - 21:26

Il devait au moins admettre une chose : son adversaire, bien qu'équipé de façon assez légère, était très rapide et souple dans ses mouvements... Une fine lame, hein ? Ça, il en avait bien l'impression, bien qu'on ne puisse être sûr de rien après si peu de temps. Bien que la lenteur imposée par son armure était conséquente, bien que la vitesse de ses coups soit ralentie comparée à ce qu'un homme plus légèrement équipé pourrait effectuer, il n'en était pas pour autant exagérément facile à esquiver. Le réel point noir, c'était le fait de se déplacer. Ses bras étaient juste assez mobiles et rapides pour pouvoir être dangereux une fois à portée, mais une fois qu'il réussissait à atteindre le combat rapproché, il devenait beaucoup plus dangereux.

La lame de l'épéiste arriva sur son armure, ricochant presque en touchant immédiatement un point renforcé et légèrement bombé, ce qui ne le fit pas même ne serait-ce que broncher d'un millimètre. À vrai dire, ce n'était pas de sa faute : avec une armure si épaisse, lourde et excessivement renforcée, il fallait redoubler de prudence... Et même si une arme parvenait par miracle à outrepasser une couche métallique, il restait toujours le rembourrage massive qui absorbait les chocs et nécessitait d'appliquer une force énormément plus grande pour pénétrer la masse phénoménale de matière qu'il y avait. Au final, c'était presque comme une sorte de cocon qui lui permettait d'augmenter sa masse corporelle : sa peau ne touchait plus rien, et tout était recouvert de cuir, de mailles, puis de métal. Virtuellement, avec une armure pareille, seul un gros choc ou une arme spécifiquement conçue pour transpercer une protection si épaisse aurait une chance, et encore... Il valait mieux éviter de la laisser coincée.

Constatant l'avantage de la portée d'une lance, il eut alors une idée... Pourquoi tenter une attaque directe, après-tout, quand on peut utiliser la ruse à son avantage ? Il ramena l'arme d'hast vers l'arrière, avant d'envoyer un coup fulgurant vers lui, sans pour autant être d'une rapidité excessive. Vu la différence de poids, c'était quasiment sûr : ça aussi, il allait l'esquiver, à moins d'un réel coup de malchance. Cependant, ce qu'il voulait faire au final, c'était d'utiliser sa main libre pour attraper son épée à pleine poigne. Après tout, ses mains étaient recouvertes de cuir épais et d'écailles sur les paumes, ainsi empoigner une lame d'épée n'aurait rien de douloureux ou même déplaisant...

S'il réussissait, bien sûr, il ne lui restait plus qu'à l'attaquer avec le manche de sa lance et son bouclier. Pourquoi pas avec la pointe de son arme ? Car attaquer un homme désarmé ainsi était un manquement à l'honneur grave. Blesser à l'arme quelqu'un n'ayant plus aucun moyen de se défendre était un acte grave qu'il considérait comme était une des quelques techniques pernicieuses rigoureusement interdites dans une arène. Et si Callaghan était quelqu'un aux tendances violentes, le respect du combat dans les règles de l'art était un point d'honneur qu'il s'imposait au plus haut point, même si cela impliquant de s'apporter un handicap.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Epéiste
Niveau: 9
Expérience:
9/20  (9/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Astria
Messages : 102
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 20
Localisation : Derrière les fourneaux.
MessageSujet: Re: La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan] Sam 12 Mar - 22:05

Terminant ma course à peine derrière le mur d’acier, j’aurais volontiers redonné un coup dans l’espoir qu’il passe mais je me résolu à agir logiquement – Ce qui change de d’habitude. Hmm… J’étais en bien mauvaise posture. Mon arme n’était clairement pas adaptée à la situation. Bien sûr, si j’ai Intetsu sur moi, j’aurais sans doute plus de chance, mais je n’étais pas encore digne d’utiliser cette lame.

Donc… Je dois trouver un moyen de passer la défense du bastion mobile qu’est l’armure de Callaghan. En y regardant de plus près… C’était tout de même une belle pièce, un véritable chef-d’œuvre cette armure. Les courbes sont bien faites, les plaques parfaitement forgée et je ne parle même pas de la finition, vraiment, j’étais sous le charme. Mais, je devais rester concentré sur le combat.

Alors que j’allais repartir à l’assaut, le gladiateur ramena son arme vers lui avant de la balancer à nouveau vers moi. Plus alerte et conscient de la vitesse que pouvait avoir Callaghan, j’évitai sans souci le coup, m’amusant même à l’esquiver de peu pour mon plaisir personnel.  Il me fallait contre attaquer… Une faille… Une faille… Une jointure, peut-être ? Il devait bien être mesure d’avoir un certain angle d’action avec sa main…

Mon épée vola en direction du poignet du chevalier en armure, espérant qu’elle passe à travers une quelconque faille. Ce que je n’avais pas prévu, c’était qu’il se saisi de l’arme à main nue… Enfin, main nue… Vous voyez très bien ce que je veux dire. Surpris, ainsi qu'amusé, par cela, j’étais pourtant décidé à ne pas lâcher mon arme en dépit de la contre-attaque qui était pourtant imminente. Une fine lame vie avec son épée, pour son épée, alors je préférais prendre un coup plutôt que de lâcher prise, sauf si j’y étais obligé pour une quelconque raison.

J’avais bien envie de me saisir de la hampe de la lance adverse, mais cela ne me ramènerais pas à grand-chose. Si ce type était capable de porter une armure comme celle-ci, il était plus que probable que, même si j’étais accroché à sa lance, il la dresserait tout de même sans difficulté. Que faire ? Une idée me traversa l’esprit. C’était totalement stupide – Pour ne pas me changer – mais ça pouvait sans doute avoir son effet. Arrachant mon fourreau de ma ceinture, je m’en saisi afin de m’en servir comme d’une arme. Une bien maigre arme mais bon, je devrais bien pouvoir me défendre un minimum avec.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Chevalier
Niveau: 5
Expérience:
5/20  (5/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
Messages : 42
Date d'inscription : 28/02/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan] Dim 13 Mar - 2:17

Il avait réussi à attraper son arme, qu'il ne lâchait pas... Et là, il entendit un petit "Schtonk". Il venait... de le frapper avec son fourreau ? Sérieusement ? Callaghan devait lui concéder ça : il était courageux. TRÈS courageux de rester, l'arme coincée, et il le frappait avec un fourreau qui faisait passer son épée pour une brique. À vrai dire, il avait à peine senti le mouvement. Tenant toujours fermement l'épée avec sa poigne d'acier, il laissa un léger temps passer, avant de tirer d'un coup sur la lame dans le but de l'attirer vers lui. Avec un peu de chance, il ne lâcherait pas, et il pourrait, gardant sa lance dans sa main, envoyer un direct de son poing droit directement dans son visage. Pour ça, il fallait au moins qu'il garde la poigne sur son arme pour alors concentrer sa force pour faire tournoyer l'épée... Qu'il la tienne toujours ou non.

Grosso-modo, s'il lâchait son arme, tout irait bien. S'il ne la lâchait pas... Il allait décoller du sol et tourner au-dessus du sol en ayant sa simple poigne sur le manche de son arme pour éviter de partir vers d'autres cieux. Le petit piège... C'est que s'il décidait de tenir à son arme, tout bonnement, après avoir tournoyé assez longtemps, il la lâcherait pour l'envoyer s'écraser au loin ! À moins qu'il ne réussisse à se rattraper. Dans tous les cas, son style de combat semblait être un mélange d'adaptabilité et de brutalité : tout dans la force et l'improvisation.

Il était dangereux de faire face à un combattant qui mêlait la force et l'astuce, bien qu'il ait forcément des points faibles. La seule question, c'était : lesquels... ? Face à un tel colosse, il était aisé de perdre espoir et d'abandonner. Et pourtant, il était physiquement impossible de n'avoir aucune faiblesse, même dans des circonstances si moisies !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Epéiste
Niveau: 9
Expérience:
9/20  (9/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Astria
Messages : 102
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 20
Localisation : Derrière les fourneaux.
MessageSujet: Re: La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan] Dim 13 Mar - 15:47

Bon… Je m’étais attendu à ce que le fourreau fasse autant d’effet au monstre d’acier que mon précédent coup, mais j’avais quand même essayé. Un léger blanc se posa suite à ma tentative désespérée et, voyant que je ne lâchais pas prise, Callaghan me tira vers lui et commença à faire tournoyer mon arme. Toujours une main dessus, je fus emporté par le mouvement, qu’est-ce qu’il faisait à la fin ? Qu’importe ! Je devais faire quelque chose. Réfléchis… Utilise ta tête pour une fois… Je sais !

En utilisant l’élan que le gladiateur me donnait, je fis se fracasser le fourreau contre le casque. Pour le coup, c’était la seule option qui m’était venu à l’esprit. Finalement, je n’eus pas vraiment le temps de me rendre compte si mon coup avait fonctionné ou pas, car je fus cueilli par un coup de poing en pleine figure.

Avec l’épaisseur et la dureté de l’armure, j’ai eu l’impression de prendre un coup de masse en plein dans la face. Partiellement sonné par le coup, je n’ai pas eus d’autre choix que de lâcher mon épée et de voler m’écraser un peu plus loin. Encore sonné par le coup, je me redressai avec beaucoup de mal, à tel point que je ne pouvais même plus me tenir droit. Et j’avais un de ces mal de crânes, putain ! Pire qu’un lendemain de cuite.

Avançant hasardeusement vers mon adversaire, l’arbitre annonça la fin du combat. J’étais désarmé et considérer comme inapte à continuer le combat. Cela m’empêcha pas d’arrivé au niveau de Callaghan et posa maladroitement une main sur la garde de mon épée. Soudain… Houlà… Le monde se met à tourner… Faudrait peut-être que je songe à me poser un instant. Mais pas avant d’avoir récupérer mon arme.

Je devais ressembler à un type totalement bourré qui tente désespérément de prendre quelque chose, mais en est incapable à tel point il est torché. Le seul point qui me différenciait d’un individu alcoolisé, c’était que je ne l’étais pas et j’avais la face encore rougie par le coup du gladiateur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Chevalier
Niveau: 5
Expérience:
5/20  (5/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
Messages : 42
Date d'inscription : 28/02/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan] Dim 13 Mar - 16:23

Il avait beau avoir réussi à mener le combat, la surprise n'était pas au rendez-vous... Il était si cuirassé que c'était juste mathématique : gagner ce combat aurait demandé une préparation spéciale pour la situation. Callaghan se sentait presque un peu désolé pour lui : il venait de lui écraser son gantelet d'acier sur le visage, évitant heureusement le nez - ça aurait été très, très dommage de lui exploser le nez de façon définitive, et surtout de potentiellement le tuer dans un match amical. Non, ça, sans façons.

Et pourtant, il avait tout de même eu une bonne idée. Juste avant qu'il ne réplique par un direct, il sentit comme une masse très rapide heurter son casque. Ce coup fut presque simultané avec le coup de poing, lâchant alors son épée, et perdant l'équilibre avant de se remettre sur ses appuis, secouant la tête... La vache, il fallait admettre, ce n'était qu'un fourreau, mais avec autant de vitesse, ça avait de quoi faire tourner la tête ! Mais son adversaire était désarmé et cherchait visiblement son arme : fin du combat.

Callaghan se pencha pour l'aider à marcher, tendant son épée par la lame pour qu'il puisse en attraper le manche, l'aidant à se diriger jusqu'à l'infirmerie en le soutenant de son poids colossal, le sol tremblant légèrement sous ses pas d'une lourdeur incroyable

« C'était une bonne idée, le coup du fourreau... Dommage que tu n'aies pas pu prévoir de cas de figure contre une armure aussi lourde. Mais ça a été un combat intéressant... Peu de gens gardent leur sang-froid face à une protection aussi impénétrable, et encore moins ceux qui manipulent des armes légères telles que des épées standard. Tu mérites au moins que j'te paye un coup... Enfin, quand tu te sentiras de tenir debout »

Oui, il ne pensait pas que l'alcool serait une addition judicieuse par-dessus un mal de crâne comme celui qu'il devait se taper actuellement, mais bon, il tenait au moins à féliciter sa ténacité, son courage et, surtout, ce coup de fourreau qui l'avait juste frappé comme une charge de taureau ! Sans son casque, il est sûr à 100% qu'il aurait perdu le combat, et même avec le casque, il sentait encore une légère douleur au crâne qui semblait persister pour le moment. Si seulement il avait été plus préparé à un combat de ce type et avait adapté son arme, c'est absolument sûr : ça aurait mal fini pour Callaghan...

Il marchait toujours en le soutenant, l'accompagnant jusqu'à un banc pour qu'il puisse s'assoir et se reposer le temps que sa tête aille mieux... Évidemment, il lui avait rendu son arme : un combattant ne doit jamais en rester trop éloigné; il ne comprenait ça que trop bien...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Epéiste
Niveau: 9
Expérience:
9/20  (9/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Astria
Messages : 102
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 20
Localisation : Derrière les fourneaux.
MessageSujet: Re: La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan] Dim 13 Mar - 19:23

C’est finalement Callaghan qui me tendit mon arme, j’étais encore sonné du coup et n’avait pas bien réalisé que la fin du combat avait été annoncée. Je sais pas si mon coup de fourreau a fonctionné mais en voyant mon état, le gladiateur me proposer une épaule afin de m’aider à marcher. Il me complimenta sur le coup de fourreau, preuve qu’il avait dû avoir un minimum d’effet. Il me complimenta également pour mon sang-froid, car malgré tout, pas mal de gens auraient préféré fuir plutôt que de rester l’affronter. Il termina en déclara qu’il me payait un coup lorsque je serais de nouveau capable de tenir debout tout seul.

Acquiesçant d’un hochement, il nous dirigea vers un banc sur lequel il me permit de m’asseoir. Le monde commençait à un peu moins tourner déjà. Ça faisait un bien fou. En attendant que la terre veuille bien se stopper, autant discuté avec lui.

« Je tiens à signaler que votre armure est un véritable chef-d’œuvre. Le métal a été travaillé par une main de maître, ça se voit. Les finitions sont parfaites et les courbes données au métal le sont tout autant. »

C’était un véritable délice à mes yeux. C’est clair que des armures comme celle-là, on n’en fait plus vraiment de nos jours. Souplesse, liberté de mouvement, voilà ce que devait être une armure actuellement, alors voir l’armure du gladiateur était réellement un honneur, un hommage aux forgerons des temps jadis. De véritable maître que nous ne pourrons sans doute plus égaler. Maintenant, tout devait être plus léger, plus maniable alors qu’avant, il fallait que l’homme en dessous du métal survive. Bref. J’étais vraiment en extase.

La terre semblait commencer à se stabiliser. Ça tournait beaucoup moins que tout à l’heure. Me levant, j’avais encore un peu mal au crâne mais ça devait le faire.

« Aller ! Allons le boire se coup ! »

Je sais pas si je devais attendre encore un peu mais un verre d’hydromel n’a jamais tué personne n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Chevalier
Niveau: 5
Expérience:
5/20  (5/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
Messages : 42
Date d'inscription : 28/02/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan] Dim 20 Mar - 1:01

L'épéiste semblait apprécier son armure... Ah, un amateur de métallurgie ? C'était rare. Mais il était vrai que les chevaliers d'autrefois avaient comme but principal de survivre. Ceux d'aujourd'hui avaient des armures résistantes, bien sûr, mais on était très loin de ce qui se faisait autrefois. Elles étaient plus ouvertes, plus mobiles, c'était ça, leur réel avantage. Avant ça, chaque armure était ajustée précisément pour son porteur, lui permettant d'avoir une liberté de mouvements correcte tout en bénéficiant d'une protection ridiculement bonne. C'était ça qui les rendaient dévastateurs face à un ennemi non-préparé.

Le temps qu'il se remette, Callaghan était aidé pour défaire son armure. La quantité de métal qu'il portait était impressionnante, et même le rembourrage était incroyablement épais : il ne fallait pas chercher plus loin, c'était pour cette raison qu'une épée n'avait virtuellement quasiment aucune chance de s'immiscer dans un point faible, quand même les jointures sont doublées de couches métalliques alternées et d'écailles ! Sous son armure, il portait une tenue très modeste, n'étant visiblement pas vraiment le plus fortuné au monde. Le plus surprenant, c'était son apparence. Avec une armure pareille, on s'attendait à un humain massif et costaud, et c'était un elfe certes très athlétique, mais aux traits beaux et fins, avec une apparence plutôt androgyne. Ça pouvait être une grande surprise, il était difficile de réellement savoir si on avait affaire à une femme très virile ou à un homme assez efféminé, du moins... Enfin, même si sa voix était plus masculine qu'autre chose, le doute pouvait être permis.

« Effectivement, il n'y a plus grand monde qui se donne la peine de supporter une armure aussi massive. Et pourtant, il suffit de voir la tête de ceux qui foncent non-préparé et qui n'ont pas votre cran... »

Il finit par entreposer son armure dans un grand casier, qui lui servait à déposer ses affaires, avant de le rejoindre pour partir vers la taverne la plus proche. Le genre d'endroit où il valait mieux ne pas spécialement avoir peur d'être mêlé au bas-peuple et aux gladiateurs. Entrant et commandant deux pintes d'hydromel local, il haussa les épaules en s'installant à une table avec lui

« Ah, et... Désolé pour le direct, ça m'arrive de m'emporter en match amical. Enfin, en combat à mort, j'aurais visé le nez directement... Mais je n'ai pas spécialement envie de charcuter mes adversaires déloyalement. Un combat n'est bon que lorsqu'on le remporte légitimement, sinon, c'est une mascarade »

Il avait beau être du genre rude et un peu brutal, au moins, il n'était pas du genre à poignarder dans le dos, ça se sentait. En même temps, la traitrise était presque l'un des pires crimes à ses yeux, il aurait été très ironique et malvenu pour lui de s'habituer à ce genre d'acte alors qu'il le méprisait profondément. Leurs boissons arrivèrent, trinquant et prenant une grande gorgée. Ce n'était pas l'alcool de meilleure qualité et il avait de quoi filer un direct au cerveau de façon fulgurante, mais au moins c'était buvable et bon marché.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Epéiste
Niveau: 9
Expérience:
9/20  (9/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Astria
Messages : 102
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 20
Localisation : Derrière les fourneaux.
MessageSujet: Re: La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan] Dim 20 Mar - 16:13

Pendant que me remettait du coup de poing, le gladiateur avait été aidé pour s’extraire de son armure. Et à voir la quantité de métal et de rembourrage, à moins d’avoir une arme fine comme une rapière ou prévue pour passer outre la carapace métallique, je pense que je n’aurais jamais pu gagner. Remarque… Avec un peu de chance, j’aurais pu réussir à coincé ma lame quelque part au niveau de la visière de son heaume… Ou alors j’aurais continué à frapper dessus avec mon fourreau… M’enfin bref.

Lorsqu’il fut enfin extirper de toutes ses couches de protection, je me suis retrouvé, à ma plus grande surprise, face à un elfe. Eh ben. Il avait toutes les caractéristiques d’un elfe : Beauté, trait fin et pourtant, suffisamment bâti pour supporter le poids de l’armure. Pour peu, je l’aurais pris pour une femme, mais avec la « leçon » que j’ai eu à Plégia, je sentais que ma peur ne signalait aucune danger, que c’était bel et bien un homme. Il affirme mes dires concernant son armure et m’assure qu’il faut voir la tête des combattants non-préparés et qui n’ont pas mon courage… Ou mon inconscience, c’était un terme plus exact.

Lorsque la carapace métallique fut rangée, le chevalier me mena dans une taverne non-loin. L’ambiance était comme je les aimais. Entre gens du bas-peuple ainsi que quelque gladiateur. Pas de nobliaux assez courageux pour s’aventurer ici, c’était parfait. Pas que je haïsse les nobles mais c’était toujours mieux qu’il ne soit pas là, ainsi, pas de risque de voir la garde débouler pour procéder au sauvetage de messire je-ne-sais-quoi. Don, aussitôt rentrés, deux hydromels furent commandés et nous sommes allés nous asseoir à une table. Une fois installé, le gladiateur s’excuse pour le direct. Il m’affirme qu’il a tendance à s’emporter en match amical mais qu’en combat à mort, il aurait directement visé le nez.

C’est vrai qu’il n’y est pas et je l’en remercie de ne pas avoir explosé ma gueule d’ange. Il continu en déclarant qu’il n’affectionnait pas particulièrement le fait de charcuter déloyalement ses adversaires et que, selon lui, un combat gagner de manière déloyal n’était de rien de plus qu’une mascarade.

« Bah ! Ce n’est rien. Je m’en remettrais. Sinon… Je suis bien d’accord avec vous. Il faut honorer chacun de nos combats, sinon, ils n’auraient aucune signification. La victoire n’aurait aucun goût et franchement, nous ne vaudrions rien. »

Nos boissons arrivèrent. Ah ! Le voilà ! L’hydromel tant attendu ! Après avoir trinqués, nous prîmes une grande gorgée. Ah ! Rien ne vaut une coupe d’hydromel après un effort ! Bon… Je vais pas me le cacher… J’ai clairement connu mieux en terme de qualité, mais il reste de bon marché et buvable alors je vais pas me plaindre.

« Au faite… Je suis forgeron. Donc si vous avez besoin de faire entretenir votre matériel, je connais une forge sur Fort Ferox. Elle est tenue par le frère de mon employeur, dites que vous venez de la part d’Yst, il vous fera un prix. »

C’est vrai, qu’initialement, j’étais venu pour aider le frère cadet de l’Ancien, alors lui faire un peu de pub ne ferait pas de mal. Surtout qu’il allait m’en devoir une, alors autant que cela serve au maintien en bonne état de l’œuvre d’art qu’est l’armure du gladiateur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Chevalier
Niveau: 5
Expérience:
5/20  (5/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond
Messages : 42
Date d'inscription : 28/02/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan] Dim 20 Mar - 22:12


Un forgeron ? Intéressant. En même temps, il aurait du s'en douter : quelqu'un qui connaissait visiblement tous les intérêts de son armure ne pouvait qu'être au moins un peu informé dans ce genre de domaine. Ça avait du sens, au final, il n'y avait rien de surprenant... Prenant une autre grande gorgée d'hydromel, Callaghan lui parla alors de nouveau

Je passerais sûrement faire un tour... Et au fait, Callaghan, c'est mon nom de gladiateur. Sinon, moi, c'est Taurok.

L'elfe lui offrit une tape amicale sur l'épaule, se commandant un autre hydromel... Avec une carrure pareille, il devait avoir effectivement une bonne résistance à l'alcool. En même temps, il n'avait que ça pour égayer un peu ses journées : le combat, la boisson et, lorsque le cœur lui en disait, les femmes. Bien que pour ces dernières, bien souvent il se retrouvait dans des histoires éphémères et volatiles plutôt que dans quoi que ce soit d'un tantinet concret.

Une autre gorgée plus tard une fois son autre pinte arrivée, il le regarda un peu, visiblement pas spécialement affecté par la quantité déjà non des moindres d'hydromel qu'il venait de s'envoyer, bien qu'il ne soit pas encore dans l'excès... pour l'instant. Puis alors il sourit en coin, semblant beaucoup plus amical et chaleureux que lorsqu'il était dans l'arène. Lorsqu'il se battait, il donnait tout son sérieux au combat, mais une fois dans une taverne, il oubliait toute cette froideur l'espace de quelques heures pour profiter du temps plus ou moins long qu'il lui restait à vivre

Alors, tu fais quoi en dehors des combats, Yst ? Un bretteur talentueux comme toi doit au moins être reconnu quelque part... Le contraire serait totalement injuste

Sa phrase fut ponctuée d'un ricanement franc - pas par moquerie, mais plus à cause de l'alcool qui dégelait le bloc de glace qu'il était à son habitude. Au moins, il était plutôt rassurant de voir que l'alcool ne le rendait pas agressif ou autre, juste un peu plus bavard...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Epéiste
Niveau: 9
Expérience:
9/20  (9/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Astria
Messages : 102
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 20
Localisation : Derrière les fourneaux.
MessageSujet: Re: La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan] Mer 23 Mar - 0:37

Il passerait sûrement faire un tour ? Parfait ! Et voilà un client à la liste et ce n’était que le début… Enfin j’espère. Mais Callaghan changea de sujet pour m’affirmer que Callaghan n’était qu’un alias pour l’arène, qu’en réalité, il s’appelait Taurok. Donc, je garde Callaghan dans un coin de ma tête mais je dois surtout retenir Taurok. L’elfe me tapa amicalement dans le dos en commandant un second hydromel, vidant le mien, j’en commandai un autre également.

Lorsque nos pintes furent arrivées et que nous eûmes pris une gorgée, un léger sourire s’afficha sur le visage de Taurok. Par rapport à tout à l’heure dans l’arène, il semblait bien plus amical, en même temps – Et bien que ce fusses un match amical – Nous étions temporairement ennemi et principalement, on évite de faire ami-ami avec le type qui en veut à votre peau.

Il vint alors me questionner sur mes activités en dehors du combat. Il me complimenta en m’affirmant que le talentueux bretteur que je suis doit être connu et que le contraire serait injuste. Je lui souris légèrement car c’est pourtant la triste vérité.

« Et pourtant… Je suis plus connu pour mon talent derrière une enclume que pour mon habileté au combat. Il faut dire que la paix n’aide pas non plus énormément à ce que cela change. »

Pas que la paix me dérange, bien au contraire, mais si un bretteur de brio comme moi voulait se faire un nom parmi les plus grande lames de ce monde, la paix n’était clairement pas le cadre propice à accélérer les choses. Je vidai ma pinte avant de reprendre.

« Sinon. Je travails dans une forge pas loin de chez moi en Astria. Le problème… C’est qu’il n’y a pas beaucoup de commande ces derniers temps… »

Je haïs ça. Les périodes de blanc. Pas une commande à l’horizon, je déteste rester à ne rien faire, ça a le don de m’énerver que le seul moyen de me calmer, c’est d’avoir une frayeur en croisant une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan]

Revenir en haut Aller en bas

La lance bat l'épée... L'inverse, c'est plus compliqué. [Pv Callaghan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» En tout bien tout honneur [ Pv Guillaume]
» Faussement dangeureuse, réellement tendre... Ou l'inverse ? (PV Clause)
» Bug ou Normal ? Apportez vos lumières !
» [Evènement, Festival de la Fraternité] Fairy Tail & Phantom Lord ? On dit bien que les ennemis d'hier sont les amis d'aujourd'hui... Ou l'inverse, je sais plus
» Du Nirwar avec Roli (ou l'inverse)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEA Shades of Sins :: Regna Ferox :: Fort Ferox :: Arène-
Sauter vers: