Quand les surprises en dévoilent d'autres [PV Aveleen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Lord
Niveau: 6
Expérience:
6/20  (6/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Ylisse
Messages : 40
Date d'inscription : 14/02/2016
Age : 20
Localisation : Ylisstol
MessageSujet: Quand les surprises en dévoilent d'autres [PV Aveleen] Lun 22 Fév - 22:28


Quand les surprises en dévoilent d'autres

Le jour venait de se lever dans la chambre de l'Exalt et de son épouse Robin. Habituellement, cela signifiait que les deux devaient sortir du lit pour accomplir leurs fonctions - ou alors à cause des pleurs de leurs nouveau né - mais Chrom ne bougea même pas, le bras entouré autour de sa bien aimée et la tête enfouie au creux de son cou comme si elle était un trésor, son trésor. Pour une fois, depuis le retour de Robin il y a un an, il pouvait profiter de passer plus de temps avec elle au lit. Il espérait passer une bonne partie de la matinée, mais fini par être totalement réveillé à cause des cris de leur fils Morgan, né il y a à peine quelques semaines. Alors le jeune lord voulait se lever pour le bercer, mais Robin l'en empêcha en posant délicatement sa main sur son bras afin de lui faire comprendre qu'elle s'en occupe. C'est vrai, Chrom avait complètement oublié que leur bébé devait avoir probablement faim, et que c'était sa mère dont il avait besoin actuellement. Il soupira. Et finalement, se décida à aller les rejoindre. L'Exalt observait attentivement la scène qui se déroulait sous ses yeux avec le sourire aux lèvres avant de s'approcher discrètement, et Morgan semblait s'être s'endormis dans les bras de celle qui l'avait mis au monde. Quand Robin eut fini ce qu'elle avait à faire, Chrom a profité de lui proposer de passer la journée avec elle et Lucina à la place du marché. Mais elle refusa, préférant passer un peu plus de temps avec leur fils. Ce qui n'était pas étonnant...Son mari pouvait la comprendre, après avoir passé plus d'un an à ne pas voir sa propre fille grandir, elle devait ne pas vouloir recommencer avec leur petit dernier. Alors l'Exalt lui proposa une soirée en tête à tête, rien que tous les deux, à se balader main dans la main dans le jardin par exemple, comme au début de leur relation. De ce fait, Robin pouvait être un peu plus avec Morgan, et Chrom pouvait profiter d'être avec tout le monde, pas comme il l'espérait à la base mais tant pis.

Alors après s'être changé dans sa tenue habituelle, Falchion à la ceinture ainsi que sa cape et son épaulière en argent accrochées à son épaule, le lord se présenta dans la salle à manger pour prendre son petit-déjeuner avec toute sa petite famille. Ceci fait, Chrom avait l'intention de voir sa petite princesse afin de lui expliquer ce qu'il avait prévu, mais cette dernière a été plus rapide et venait comme une flèche vers son père. Lui frottant la tête, il ne pouvait pas s'empêcher de sourire, voyant à quel point elle avait grandi. A quel point il était fier d'elle et n'avait qu'une hâte : que son enfant devienne aussi belle et chevaleresque que sa version du futur. L'élu de Falchion a fini par se mettre à la hauteur de la petite Lucina, et lui murmura à l'oreille
" Ma fille, que dirais-tu de te balader un peu avec ton père ?". Dès cet instant, cette dernière lui sauta au cou pour lui faire un gros câlin, avec un grand oui qui sortait de sa bouche. Chrom était heureux. Robin n'allait pas être de la partie mais...De ce dire qu'il peut offrir cette chance à sa fille, cette chance qu'il n'a jamais eu lui-même en étant enfant de passer du temps à l'extérieur ou même avec ses parents, il voulait le faire pour sa famille. Parce qu'il n'est pas comme son père, et ne le voudra jamais.

L'Exalt a prévenu Frederick ainsi que quelques personnes de sa sortie avec la princesse. Comme il pouvait s'en douter, on lui a proposé une escorte au cas où on s'en prendrait à eux, mais Chrom ne voulait pas, clamant qu'il était tout à fait capable de se protéger et de protéger sa fille. Car après tout, ce n'est pas l'élu de Falchion et l'un des meilleur combattant que l'on est jamais connu pour rien ! Et comme il pouvait s'en douter aussi, lorsque le lord descendait, il en tenait fermement la petite main de Lucina comme si il avait peur qu'elle s'envole. C'était la première fois que Chrom faisait une chose pareil et autant dire qu'il était...Nerveux ? Oui, c'était le mot : nerveux. Et il l'était à chaque fois que quelque chose est nouveau pour lui, du coup...Il avait peur que son côté maladroit ressorte. Mais cela ne fut pas le cas. Le chemin jusqu'à la place du marché s'est fait sans encombres de son côté, à l'exception du regard des gens qui, dès que les deux royaux passaient devant eux, se mettaient à crier " Regardez ! C'est l'Exalt et la Princesse Lucina ! Monseigneur !!". Chrom les saluait en souriant, même la petite s'y prenait au jeu pour dire ! Et certains venaient carrément vers lui pour lui offrir des cadeaux afin de lui montrer leurs admirations et le remercier pour toutes les actions qu'il a accomplies lui, sa femme et ses Veilleurs. Le jeune homme était gêné par leur générosité mais refusait gentiment. Parce que pour lui ce qu'il a fait, c'était tout à fait normal et n'attendait rien en retour. C'était son devoir d'instaurer la paix et de veiller à ce que son peuple vive confortablement, et il l'a fait. Mais au fond, d'un autre côté, le cadet d'Emmeryn était satisfait de savoir que l'image de la Sainte-Lignée n'est plus aussi ternie qu'il y a de cela 21 ans, pendant le règne de son père. Ce n'était pas des pierres que Chrom recevait comme l'avait subit son aînée, mais la reconnaissance des gens. Par contre, le jeune père ne resta pas longtemps, de peur que trop de gens affluent autour de lui et qu'il deviens difficile de circuler ensuite. Alors il les salua en dernière fois et fila jusqu'à la place du marché. Quand ce dernier regardait Lucina, elle était calme, ne faisant qu'observer la foule avec ses jolis iris similaires aux siens. Il souriait à nouveau, et avait envie de faire plaisir à son enfant. Parce qu'en plus de cela, Chrom ne savait pas quand sera la prochaine fois où il pourra refaire une chose pareille avec l'ainée de ses deux enfants.

Mais alors qu'ils marchaient, l'Exalt tomba sur une boutique et resta figé devant la vitrine pendant une bonne minute. C'était la fameuse boutique où il avait acheté la bague de fiançailles de Robin, quelques semaines avant de lui proposer. Il s'en souvient comme si c'était hier...Alors que cela fait déjà cinq ans. Cinq ans qu'il est marié à son autre moitié, et l'aime toujours autant qu'à l'époque. Mais cette fois-ci, son regard était attiré par quelque chose derrière la vitrine. Un collier en argent plus précisément, et dans sa tête, il le voyait instantanément autour du cou de sa femme, parce au bout, il y avait un rouge-gorge, tel la signification du prénom de Robin. Chrom rentra à l'intérieur, malgré que Lucina avait l'air de se demander ce que faisait son père et l'étonnement de la vendeuse qui couina de surprise à l'arrivée du monarque, enfin, même si ce n'était pas la première fois qu'elle le voyait en personne...

Et après l'avoir acheté, l'élu de Falchion l'a soigneusement rangé dans sa poche, et est sortit de la boutique. Seulement, le jeune lord remarqua que Lucina le regardait avec des yeux brillants pleins de curiosité.


— C'est pour ta maman, ne lui dit rien en rentrant d'accord ? Papa lui fait une surprise !

Sa fille hocha de la tête puis rigolait, mais il n'était pas sûr si son enfant n'allait pas tout dévoiler avant. Un sourire se dessina sur ses lèvres. La petite Princesse n'avait rien demandé, mais Chrom avait aussi envie de lui faire plaisir. Et ça tombait bien, parce qu'il savait parfaitement où aller pour cela ! Un endroit très réputé en Ylisse. Ce n'était qu'à deux rues d'ici et après deux minutes de marche, et tenant toujours la main de sa fille, s'arrêta devant un atelier de couture. Contrairement à tout à l'heure, le lord n'avait jamais mit les pieds ici par lui-même, mais avait envoyé quelqu'un passer commande pour des occasions spéciales ou autres, et il a toujours été satisfait du travail qui avait été accompli. Alors Chrom savait que c'était là qu'il pourrait demander une robe spécialement pour Lucina. Et on aurait dit qu'elle avait compris, puisque c'est elle qui a pris les devants en lui lâchant soudainement la main, et est rentrée à l'intérieur de l'atelier avant son père l'air enthousiaste. Du coup, ce dernier l'a rejoint, fermant la porte derrière lui, en disant à l'enfant de se tenir sage. Sans qu'elle n'eut le temps de dire un mot, ce dernier l'a prise dans ses bras. Cela n'avait va l'air de la déranger, au contraire même, elle enlaça son père.

Chrom salua ensuite la jeune fille de l'atelier, qui avait de longs cheveux blonds et des yeux aussi profonds que les siens. Il s'approcha ensuite avec l'enfant en souriant.


— Euh...Ça serait pour commander une robe pour ma fille s'il vous plaît. Et comme j'ai déjà eu l'occasion de voir ce que vous avez réalisé...Je me suis dit que je pouvais faire personnellement appel à vos talents exceptionnels de couturière !

Le monarque espérait ne pas avoir trop intimidé la jeune femme cependant. Après tout, celui qui a le rôle d'Exalt vous rend visite en personne, ce n'est pas tout les jours que l'on voit cela en Ylisse. Ou même partout ailleurs.
Pride pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Mage
Niveau: 1
Expérience:
1/20  (1/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Ylisse
Messages : 29
Date d'inscription : 14/02/2016
MessageSujet: Re: Quand les surprises en dévoilent d'autres [PV Aveleen] Mer 24 Fév - 9:05


Quand les surprises en dévoilent d'autres

With Chrom
Tout ne se sait pas.
Tout ne se dit pas.
Mais les vérités invisibles n'en restent pas moins présentes

Il parait que ce n’est pas tous les jours qu’on a la grande chance de manger du poulet rôti –grillé, calciné- à la magie de feu. Peut-être simplement parce que c’est une pratique qui ne se fait pas. Pas du tout. Jamais. Sauf chez Aveleen, bien sûr. Dès l’instant où elle a accepté la requête de sa petite sœur de la laisser cuisiner plus souvent, toute leur cuisine n’était devenu que grille poulet. Et pourtant, elle lui avait fait comprendre qu’elle finirait bien par apprendre à faire autre chose. Pour le moment elle n’avait eu loisir de gouter autre cuisine. Mais l’important n’était pas dans le poulet ou dans la façon de cuisiner, ni même dans les deux kilos qu’Aveleen avait perdu ces dernières semaines. Non, l’important était dans le sourire de sa sœur, qui semblait enfin libérée des chaines de l’autorité maternelle. Pas de la bonne façon, malheureusement. Mais il faut savoir se réjouir des bonnes choses et laisser de côté le reste.

Elle laissa donc de côté les traces de brulures dans la cuisine et la vaisselle aux serviteurs de maison, interdisant formellement sa sœur de s’en occuper –elle n’était pas là pour ça- et reparti aussitôt pour sa boutique, qu’elle avait fermé le temps du déjeuner. Jamais elle ne faisait ça, à l’époque de sa mère. Mais les temps avaient changés, et bien que les commandes s’accumulaient, elle s’en sortait assez bien pour prendre le temps de faire une pause avec sa sœur. Elle ignore bien comment sa mère ne pouvait pas trouver le temps de déjeuner en famille. Ou peut-être n’en avait-elle tout simplement pas envie. Cela lui ressemblait bien. Elle n’avait jamais compris cette distance. Et maintenant elle n’aurait plus jamais la chance de comprendre. Du moins le croyait-elle. Mais l’avenir était capable de réserver bien des surprises.

Elle fût surprise de voir une femme à l’allure hystérique attendre devant sa boutique. Elle reconnut bien rapidement une cliente dont elle avait dit qu’elle pourrait venir récupérer sa commande dans l’après-midi…Eh bien, fort heureusement pour elle que la commande était terminée depuis la veille et qu’elle se laissait toujours une marge de manœuvre. Elle soupira intérieurement en s’approchant de la porte et en sortant sa clé pour l’ouvrir. La femme à ses coté –à peine âgée de quelques année de plus- sautillait sur place, comme si elle venait de vivre l’instant le plus merveilleux de sa vie. Et le pire, c’est qu’elle n’eut pas même besoin de demander ce qui lui arrivait pour qu’elle lui balance d’une voix aigüe, presque stridente.

« Vous vous rendez compte ?! L’Exalt est en ville avec son adorable petite princesse ! Je béni votre arrivée ! Imaginez ! J’aurais pu le croiser dans cette tenue horrible ! Quelle honte ! Vous êtres ma sauveuse, vraiment ! »

Elle finit sa phrase tout en s’engouffrant dans la petite boutique, tandis que la couturière n’avait qu’une envie : qu’elle prenne sa robe et s’en aille avec ses cris hystériques et sa voix aigüe. Ainsi, sans attendre une seconde de plus, elle passa de l’autre côté de la boutique pour chercher sa commande et la lui tendre. Un nouveau cri hystérique lui fit savoir que la robe, à première vue, lui plaisait. Elle s’engouffra sans attendre dans une cabine d’essaye pour l’enfiler, et en ressorti robe sur le dos.

C’est à cet instant que le carillon retenti, faisant savoir qu’un nouveau client avait pénétré dans l’endroit. Par reflexe, Aveleen s’était tournée vers la porte, et avait ainsi fait face à une adorable petite fille. Mais pas n’importe laquelle. La princesse dont on venait de lui parler. Et, bien évidemment, elle était suivie de son père, qui referma la porte derrière lui et vint prendre sa fille dans ses bras, avant d’exposer sa requête, formulée avec quelques compliments qui ne manquèrent pas de la faire rougir.

Et sa cliente ? Oh, depuis l’entrée des deux nouveaux « clients » elle était figée comme une pierre. Se reprenant d’un seul coup, elle jeta son ancienne robe –surement trop commune pour elle- et se repris. Seulement pour passer devant l’Exalt et le saluer d’une belle révérence avant de payer sa robe et de repartir avec une grâce qui semblait s’être réveillée à l’instant où elle avait compris en face de qui elle était. Tout ça pour ça…Aveleen avait sincèrement de la peine pour elle.

A son tour, elle fit une révérence de coutume –comme une de ces belles révérences que lui avait enseignées sa mère.

« Vous me flattez. C’est pour moi un honneur que de travailler pour vous et votre fille. »

Leur adressant par la suite un doux et chaleureux sourire, c’est son côté professionnel qui pris le dessus. Elle attrapa son carnet de commande, ainsi qu’un crayon.

« Avez-vous déjà une idée du type d’ouvrage que vous désirez ? »

Code par NKM.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chemin parcouru
Classe: Lord
Niveau: 6
Expérience:
6/20  (6/20)
Voir le profil de l'utilisateur
Ylisse
Messages : 40
Date d'inscription : 14/02/2016
Age : 20
Localisation : Ylisstol
MessageSujet: Re: Quand les surprises en dévoilent d'autres [PV Aveleen] Mer 24 Fév - 16:25


Quand les surprises en dévoilent d'autres

Chrom était tellement à l’affût de ce que faisait sa fille qu'il n'avait pas vu qu'il y avait une autre demoiselle en ces lieux. Cette dernière passa devant eux, vêtus d'une jolie robe et tout sourire avant de le saluer d'une référence. Même si le jeune lord n'aime pas toutes ces formalités que son haut rang lui impose de respecter pour ne pas être mal vu, il rendit le salut de la demoiselle d'un signe de la tête en lui disant bonjour. Puis ceci fait, cette dernière est allée payer avant de partir gracieusement de la boutique. Chrom trouvait qu'il y avait quelque chose d'étrange dans sa façon de marcher pour quelqu'un d'aussi bien habillée, au premier abord, il aurait pensé qu'elle était la fille d'un Comte ou quelque chose comme ça, mais en voyant cela...Était-elle une bourgeoise au final ? Il n'en savait rien, et le mystère allait rester entier. Enfin pas totalement, car si cette demoiselle fait bien partie de la noblesse, il la croisera peut-être à nouveau. Ou pas. Il faut dire que Chrom n'a jamais était attiré les "Dames" bien guindées à la Cour et d'avantage maintenant qu'il est marié à Robin, d'autant plus que cette jeune fille, il ne l'a jamais vu ou alors n'a jamais fait attention.

Enfin, revenons au but de la venue exact du Prince ici. Ah oui ! La commande d'une robe pour sa fille Lucina, après avoir complimenté la couturière sur le travail qu'elle avait déjà accompli dans le passé. Cela avait eu l'air de lui faire plaisir, et Chrom en était ravit. Il souriait en posant amicalement sa dernière main de libre sur l'épaule de la jeune femme.


—  Disons que je n'ai pas de modèle précis...Peut-être que je peux faire confiance à vos compétences ?

Ah, en revanche, Chrom savait quelle couleur il voulait.

—  Et pour la couleur, je verrais bien du bleu et du blanc. Ça te plaît Lucina ? ... Lucina ?

Le père regardait sa fille qui elle-même fixait la jeune femme en face d'elle, comme si la Princesse était en train de lui scanner le visage, quand soudainement, la petite s'est mise à faire un grand sourire avant de s'exclamer.

— Tata Em' !!

Le Prince ne disait plus un mot, et la surprise se lisait sur son visage, parce qu'il avait compris ce que son enfant voulait dire. Lucina parlait probablement de sa grande tante, décédée il y a quelques années déjà, avant sa naissance. Chrom se demandait d'ailleurs comment sa fille avait pu confondre la demoiselle qui se tenait debout ici avec sa aînée, parce qu'elle ne l'a jamais vu. Oh. Et l'Exalt s'est soudainement rappelé du couloir aux portraits dans le Château Royal. Emmeryn y est plusieurs fois représentée sur des tableaux et il s'est souvenu qu'il en avait déjà montré à Lucina. C'était sûrement cela la raison ! Enfin, c'est ce qu'il croyait en tout cas.

— Non non Lucy, ce n'est pas Em'...

Répondait l'Exalt, son sourire radieux disparaissant pour laisser place à un plus triste, avant de se retourner vers la couturière avec une mine neutre et une lueur de tristesse dans les yeux, causé par le souvenir soudain de celle qui a veillé sur lui pendant de longues années. Parce que malgré tout, malgré les années, son cœur était encore meurtri par sa disparition.
Mais peu à peu, il avait réussi à vivre avec, car le soutiens de sa famille et de ses amis l'avait en grande partie aider à panser presque toutes les plaies.


— Je suis désolé, je crois bien que ma fille vous a confondu avec ma grande sœur !

Il riait nerveusement, ne savant pas comment prendre tout cela. Mais au fond, Chrom aurait tellement voulu que son enfant puisse avoir eu la chance de rencontrer la merveilleuse personne qu'était Emmeryn...Mais malheureusement cela n'arrivera jamais.
Pride pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand les surprises en dévoilent d'autres [PV Aveleen]

Revenir en haut Aller en bas

Quand les surprises en dévoilent d'autres [PV Aveleen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand un imprévu en amène des autres... [One Shot 1624]
» Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. [PV Take et Shy]
» Il faut rire de la mort ! Surtout quand c'est les autres |Ulrich|
» Quand Mère Nature vous offre des surprises... pas toujours bonnes. | Adrian & Willy
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEA Shades of Sins :: Ylisse :: Ylisstol :: Place du marché-
Sauter vers: